Anne Marion de CAYEUX

Avocat au Barreau de Paris Spécialiste en Droit de la famille
des personnes et de leur patrimoine
Médiateur Espace Client

Publications

"Colloque CFPE enlèvement parentaux, la médiation en France" Intervention de Maître AM de CAYEUX

"Colloque CFPE enlèvement parentaux, la médiation en France" Intervention de Maître AM de CAYEUX

Publié le : 09/05/2017 09 mai Mai 2017
Maître Anne Marion de CAYEUX, avocat spécialiste en droit de la famille et médiateur, est intervenue au colloque « Enlèvements parentaux : France, Europe, Monde » organisé par l’association CFPE Centre Français de Protection de l’Enfance (enfants disparus) le 21 février 2017 au sein du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, sur le thème « l’état de la médiation en France ».



Le recours à la médiation en cas de crise familiale permet d’aider les parents à recréer un pont entre eux, pour surmonter le chaos et reprendre une coparentalité normale. La médiation est particulièrement indiquée lorsque l’un des parents est parti seul et sans prévenir l’autre parent, avec son/ses enfants dans un lieu éloigné (autre région voire à l’étranger) pour s’y établir.

Cet acte constitue une violence à l’égard des enfants et de l’autre parent qu’il est difficile de surmonter. Pourtant, c’est possible. Un enlèvement s’explique parfois par l’histoire du couple, les circonstances économiques, un état de nécessité. Parfois, l’autre parent n’en était pas si ignorant... Malgré l’éloignement, il faut évaluer dans le calme l’opportunité et les modalités d’un éventuel retour, et permettre aux enfants d’entretenir un lien avec chacun de ses parents.

Pour cela, il faut restaurer l’équipe parentale. La médiation est particulièrement indiquée dans ces situations. Elle peut tout à fait se faire lorsque les parents sont éloignés géographiquement.

Le colloque CFPE sur les enlèvements d’enfants a fait une belle place à la médiation.

Après mon exposé, ont également contribué aux débats :

Monsieur Stephan Auerbach : Responsable du Secteur, médiateur FSM/soustraction de mineur, pour La Fondation Suisse du Service social international (SSI Suisse) sur le thème « Un exemple de médiation en Europe : la Suisse »



Madame Malika MIMOUNI Médiatrice de la cellule de médiation familiale internationale du Ministère de la Justice et Madame Nelly CHRETIENNOT magistrate, adjointe à la cheffe du bureau du droit de l’Union, du droit international privé et de l’entraide civile sur le thème « L’efficacité de la médiation transfrontalière en France ».

 

Historique

<< < 1 2 > >>