Anne Marion de CAYEUX

Avocat au Barreau de Paris Spécialiste en Droit de la famille
des personnes et de leur patrimoine
Médiateur Espace Client

Publications

Harcèlement sexuel : définition

Publié le : 29/11/2011 29 novembre Nov. 2011
L’article 222-33 du Code Pénal ne définit pas le délit de harcèlement sexuel sauf par cette formule : »Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle« .

C’est ce que l’on appelle un délit intentionnel, c’est à dire que l’auteur du harcèlement doit être animé par le souhait ou au minimum la conscience de faire pression sur la personne visée.

Selon la jurisprudence, le harcèlement renvoie à la notion de répétition : il peut s’agir d’agissements répétés à l’égard d’une seule et même victime unique, ou de comportements répétés à l’égard de plusieurs victimes même s’ils sont uniques pour chacune d’elles.

Les juges chercheront à analyser si le comportement incriminé relève de la simple séduction, du sentiment sincère, ou d’actes de harcèlement.

Ainsi, dans le cas d’un chef de magasin d’un supermarché ayant fait des avances à trois de ses employées, la Cour d’Appel de Toulouse a relevé que « la multiplicité des victimes destinataires des propositions de nature sexuelle, au nombre de trois, s’avère incompatible avec la notion de sincérité ou de simple séduction mais vise à exploiter de manière sexuelle des problèmes ou des difficultés professionnelles rencontrées par ces jeunes femmes« . (Cour d’appel de Toulouse, Chambre correctionnelle 3, 7 Novembre 2002, Jurisdata n° 2002-194283).

Le délit de harcèlement sexuel devrait a priori exclure qu’il y ait eu contact physique, car dans ce cas la qualification retenue devrait être celle d’agression sexuelle. Concrètement, les tribunaux ayant tendance parfois à privilégier la qualification pénale la plus légère, le délit sera parfois désigné comme du harcèlement alors qu’il y aura eu des attouchements.

Il s’agira en tout cas essentiellement de propositions insistantes et répétées, dénuées d’une volonté sincère de séduction qui serait dictée par un intérêt légitime. Des propos obscènes ne seront toutefois punis que si le climat aura été malsain, grossier et/ou déplacé.

Dragueurs en série, espacez vos approches et soignez votre langage !

Le délit de harcèlement sexuel est puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 € d’amende.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.